Le micro-crédit fût l'une des premières activités à demarrer suite à la naissance du Paradis en 1999. Ce fait est symptomatique de la situation locale: absence de moyens, et en tout cas absence d'équité dans l'accès aux moyens.

Les femmes, au coeur de la gestion de la famille, pressées par des conditions de vie très difficile, sont les premiers vecteurs d'émancipation et d'autonomie.

Face à l'impossibilité de faillir à subvenir aux besoins de leurs enfants, elles ont de grandes compétences pour gérer le revenu familial, quand il y en a un. Quand c'est trop difficile, une partie d'entre-elles peuvent avoir accès au micro-crédit, celui du Paradis entre-autre.

Une centaine de femmes, soit plusieurs milliers de gens au total, bénéficient d'un micro-crédit au Paradis.

Après quelques années de bonne gestion, le système est parfaitement bien rôdé, et l'étape indispensable d'appropriation du micro-crédit est en cours. Il est important que cette mini-banque solidaire soit autonome et gérée par les bénéficiaires eux-mêmes. Le processus devrait être accompli d'ici quelques mois, et permettra d'envisager d'autres perspectives dans l'avenir, comme la création de coopératives et le financement de projets de soutien à l'association de femmes.

   

   

 










   
 
 

COUTURE  •  TRANSPORT  •  AGRICULTURE-ELEVAGE  •  MEUBLES  •  MUSIQUE  •  INFO

webdesign © click'n taste mandarines